Chasseur de têtes

Qu’est-ce qu’un Chasseur de Têtes ?

Qui sont ces fameux « headhunters » ? Comment mieux les comprendre ? Quand et comment faire appel à eux ? Comment attirer leur attention ?… Vous saurez tout sur ce métier qui demeure, pour beaucoup d’entre vous, une réelle énigme !

Comment aborder un cabinet de chasse de têtes

L’expression « chasseur de têtes » elle-même contribue à entourer leur travail d’un certain mystère quelque peu anxiogène. La multiplication d’individus ou de structures qui s’autoproclament chasseurs de têtes ne facilite pas la tâche et contribue à faire de ce métier un véritable melting-pot où l’on trouve un peu de tout ; une hétérogénéité où cabinets de qualité certaine côtoient des structures improvisées, ce qui tend à donner parfois mauvaise presse à une profession pourtant extrêmement louable et utile dans le monde du travail et le contexte économique actuel.

Il y a de grandes chances, qu’à un moment ou un autre de votre carrière pr

ofessionnelle, vous soyez amené à les côtoyer ou même à travailler étroitement avec eux. Et vous avez bien raison ! Les chasseurs de têtes peuvent être un incroyable accélérateur de carrière, à condition de bien comprendre leur mode opératoire et de savoir « exploiter » leurs ressources.

Mais tout d’abord « Qu’est-ce qu’un Chasseur de Têtes ? »

Les chasseurs de têtes, ou cabinets de recrutement, sont des individus ou structures travaillant pour le compte de clients (les entreprises) chargés de trouver le candidat idéal pour un poste. Les entreprises et employeurs divers externalisent ainsi le recrutement pour des raisons très diverses : l’efficacité et l’expertise, la discrétion, le réseau et les contacts, etc.

Si les chasseurs de têtes, qui ont souvent occupé d’autres responsabilités au début de leur carrière, sont des figures assez généralistes, certains sont spécialisés dans certains secteurs d’activité ou métiers ; d’autres entretiennent une expertise et un réseau bien plus large et transverse. Il est bon, si vous souhaitez faire appel à un chasseur de têtes, de savoir dans quels domaines ils excellent et avec quelles structures ils entretiennent des relations étroites. Il existe, de façon générale, trois grandes catégories de cabinets de chasseurs de têtes : les cabinets spécialisés dans la chasse des top-managers (rémunération supérieure à 150 000 euros / an) ; les cabinets qui opèrent dans l’« upper-middle management » (rémunération entre 70 000 et 150 000 euros / an) ; et enfin les cabinets qui visent le « middle management ».

 

Un chasseur de têtes peut vous contacter dans deux principaux cas de figure : soit dans le cadre d’une « chasse » directe visant à pourvoir un poste ; soit dans le cadre d’un entretien « exploratoire » pour alimenter ses bases de données internes en vue d’éventuelles opportunités futures.

Ce que les chasseurs de têtes peuvent vous apporter

Faire appel à un cabinet de Chasse de Têtes ou répondre favorablement à une sollicitation de leur part peut vous être extrêmement utile et constituer un réel accélérateur de carrière. Pour que cela soit le cas, il est impératif que vous compreniez bien ce qu’ils peuvent vous apporter.

Un cabinet de recrutement ou chasseur de têtes indépendant peut posséder de nombreux atouts et apporter un réelle valeur-ajoutée à votre recherche d’emploi et à votre reconversion : un vaste réseau, une connaissance intime des ressorts du recrutement et du fonctionnement du marché du travail, une expertise sur un certain secteur ou une certaine entreprise ou encore des informations d’insider sur des opportunités qui ne sont pas publiées.

Sous réserve qu’ils soient réellement bien connectés, ils peuvent ainsi vous faire franchir un certain nombre de portes et transmettre votre dossier directement dans la boîte mail des dirigeants et décideurs (sans avoir à passer par 36 voies détournées). Leur lien avec certaines entreprises et leur connaissance de leur fonctionnement ou de leur culture peut également constituer un réel avantage compétitif pour les candidats. Ils constituent ainsi une incroyable source d’informations et de conseils et peuvent également, dans certains cas, vous donner le feedback des entretiens que vous avez passés avec leurs clients (ce que vos employeurs directs ne font, dans la plupart des cas, pas).

Vous souhaitez en savoir plus ?  

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *